Le BOUQUETIN des ALPES

Forum consacré aux Bouquetins et au reste de la Faune alpine et montagnarde
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Actualités - suivi dans le Vercors [Jean-Pierre Choisy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mathieu Krammer
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 435
Age : 30
Localisation : Provence (Var)
Date d'inscription : 14/10/2004

MessageSujet: Actualités - suivi dans le Vercors [Jean-Pierre Choisy]   Mar 8 Juin 2010 - 17:32

Informations de Jean-Pierre Choisy, biologiste au Parc naturel régional du Vercors

Citation :
Bouquetins Capra ibex du Vercors : actualités, suivi

La population de Bouquetin des falaises du Royans, la plus récente des trois actuellement présentes dans le Vercors, amorce son décollage démographique. Toutes observations sont les bienvenues. Nouvelles fraîches : le dimanche 6 juin 2010, quatre cabris au Mont Baret (Pont-en-Royans), observés par Jean-Paul Viéron et Michel Durr, rentrant de la mise au taquet des premiers Casseurs d’os Gypaetus barbatus du Vercors cf. article précédent.

Rappel

Les lâchers de 1989-90 ont fondé deux populations dynamiques, représentant la majorité des effectifs actuels du Vercors*, dans les deux grands biotopes de l’est du massif :

- bordure orientale ≤ 2341 m., se prolongeant au nord au-delà de celle des Hauts Plateaux ;

- Glandasse & Archiane ≤ 2016 et ≤ 1820 m.,respectivement : bordure sud des Hauts Plateaux.

* Qui approchent les cinq centaines pour l’ensemble du Vercors.

Les lâchers de 2000 et 2002 ont fondée la population des falaises du Royans, bien plus récente, qui atteint juste le seuil de décollage démographique. Elle est installée :

- surtout en moyenne montagne < 1300 m. sur les falaises qui s’étendent sur la rive droite du cirque d’Echevis et la rive gauche des basses gorges de la Bourne, reliée par le Bec de Châtelus ;

- aussi en basse montagne entre 250 et moins de 600 m. au Mont Barret, avant-poste rocheux détaché à l’ouest des falaises ci-dessus. Le noyau de population le plus à l’ouest de l’aire mondiale actuelle de l’espèce.
On trouvera davantage d’information, notamment sur la réintroduction dans le Royans, dans un article du 21 novembre 2007 sur le présent site.
Participez au suivi !

Vous pouvez participer aux suivis en transmettant vos observations et/ou photos.

Dès 1966 Nievergelt, dans son ouvrage de référence “Der Alpensteinbock in seinem Lebensraum” montrait que, pendant environ une quinzaine d’année, après réintroduction, l’augmentation des effectifs restait centrée sur des zones d’occupation de l’espace relativement stable, alors qu’ensuite commençait une phase de colonisation de nouveaux sites du biotope. Il semble que, puis quelques années, l’on soit passé à cette seconde phase dans les population issus du lâcher de 1989. Réjouissant pour l’avenir de l’espèce dans le massif* le phénomène rend suivi et comptage plus difficiles. Dans les habitats du Royans, le taux du boisement a toujours rendu le suivi difficile.
* Rappelons que le Bouquetin est l’Ongulé sauvage le plus favorable au retour des Vautours, plus particulièrement à celui du Gypaète (cf. articles ad hoc sur le présent site).

Dans les noyaux de population bien connus, toute donnée quantitative reste la bienvenue, ainsi que toute donnée sur la reproduction (début et fin de rut, naissances, etc.). Ailleurs, toute observation même occasionnelle serait la bienvenue. Quelques précisions :

* Falaises du Royans : toute donnée, que ce soit dans la zone de présence régulière (cf. supra) ou en dehors.

* bordure orientale du Vercors : toute donnée concernant l’expansion de l’aire de présence :
- vers le nord : des arêtes du Gerbier aux Trois Pucelles ;
- vers l’est : Mont Aiguille, ainsis que reliefs de l’Aiguillette (= Petit Veymont) vers le Grand Brisou ;
- vers le sud : au-delà du Pas de l’Aiguille.

* Cirque d’Archiane : toute donnée montrant l’expansion de l’aire de présence nettement au sud de la zone d’occupation principale qui s’étend des larges environs de la Tête du Jardin à ceux du Pas de Sambardou, que ce soit le long du versant oriental du Glandasse ou sur le versant opposé, des Têtes de l’Agnelet aux rochets au-dessus de Bénevise.

* versant occidental du Glandasse toute extension à notable distance de la Pale :
- vers le sud : Roc d’Ambane et au-delà ;
- vers le nord : du Pestel au Pas de Chabrinel ;
- à l’ouest du Pas de Chabrinel : le long de la bordure méridionale.

* Ailleurs : toute donnée
- reliefs tithonique,notamment à l’est des falaises orientales ;
- Combau : des individus ont déjà été observés sur les pentes rocheuses au nord-ouerst du vallon, notamment à la Montagnette : occupation permanente ? Au sud-est du vallon existent des sites très favorables, notamment au Rocher de Combau ;
- bordure nord du Vercors, y compris les Hautes Gorges de la Bourne et leur prolongement vers le sud jusqu’à la Vierge du Vercors : des individus isolés issus des lâcher de 2000-2002 y ont séjourné plus ou moins longuement, au nord jusque vers la Lunette de Malleval, à l’est jusqu’à des reliefs proches de Corrençon ;
- dessus du plateau : en transit, ou séjour sur des sites escarpés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Actualités - suivi dans le Vercors [Jean-Pierre Choisy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand Pierre Berbizier parle de Jean-Pierre Elissalde...
» Au revoir Jean-Pierre
» Jean-Pierre Labelle en deuil
» Jean Pierre Papin est le nouvel entraîneur de Châteauroux !!
» Anniversaire de Jean-Pierre Souffache

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le BOUQUETIN des ALPES :: Le Bouquetin des Alpes :: Infos sur les populations et le suivi en France-
Sauter vers: